• Espace Presse Aviva France
Vendredi 24 juillet 2015 tagAviva Plc, tagDéveloppement Durable, tagEntreprise responsable, tagGestion d'actifs, tagInvestissements, tagStratégie

Le Groupe Aviva dévoile une stratégie « low carbon » ambitieuse et alloue 3 milliards de £ à l’investissement vert d’ici a 2020

  • PARTAGEZ SUR

Dans le contexte de la COP21 qui se déroulera en fin d’année en France, le Groupe Aviva PLC, l’un des premiers assureurs en Europe, dévoile aujourd’hui sa stratégie pour participer à la lutte contre le changement climatique en tant qu’investisseur. Elle repose sur 5 piliers qui concernent aussi bien l’allocation d’actifs avec 500 millions de Livres par an d’ici 2020 d’investissement dans des infrastructures à faible émissions de CO2 que son pouvoir d’influence en tant qu’investisseur institutionnel.
Aviva France est par ailleurs signataire des « Business proposal for COP21 » menés par l’Association Française des Entreprises Privées (Afep)

A cette occasion Aviva publie ce jour, en partenariat avec The Economist, le rapport « Le coût de l’inaction : reconnaître les actifs à risque en raison du changement climatique » qui a évalué à 3 000 milliards de livres la valeur des actifs aujourd’hui à risque en raison des conséquences du changement climatique.

logo Aviva.jpg
Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, a déclaré: « La réponse stratégique d’Aviva présente une nouvelle série d'engagements importants menée par un investisseur institutionnel de premier plan en amont de la conférence climat de l'ONU à Paris, engagements qui jouent un rôle clé dans la construction de la confiance d'un nouvel accord universel. La détermination d’Aviva à investir 500 millions de livres par an dans les infrastructures ‘bas-carbone’ est particulièrement remarquable tandis que le monde espère verdir quelque 90 000 milliards de dollars d'investissements dans les infrastructures au cours des 15 prochaines années. »


La stratégie d’investissement du Groupe Aviva plc pour lutter contre le changement climatique repose sur 5 piliers :

1. Intégrer le risque climatique dans les décisions d'investissement
Aviva plc demeure profondément engagé à ce que les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) soient inclus dans l’analyse et la prise de décision d’investissement. Le Groupe poursuivra la recherche de moyens d'intégrer le risque carbone aux côtés des autres enjeux ESG. Il renforcera sa recherche active de collaboration avec d’autres acteurs afin de publier de nouveaux rapports et idées sur le sujet.

2. L'investissement dans des infrastructures faiblement émettrices de CO2 « investissements verts »
La transition vers une économie à faible intensité carbone nécessite des capitaux. Une grande partie devra être orientée vers les infrastructures. Aviva a décidé d’allouer un investissement annuel de 500 millions de livres d’ici 2020 dans des infrastructures faiblement émettrices de CO2. Cela signifie des investissements dans les énergies renouvelables (comme l'énergie solaire photovoltaïque, éolienne et d'autres technologies) et l'efficacité énergétique (telles que les centres d'énergie nouvelle réduisant la demande des utilisateurs en énergie). L’objectif est d’obtenir un « retour carbone sur investissement » en plus du rendement financier qui est chiffré à 100 000 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) d’économie par an.

3. Soutenir une action politique forte sur le changement climatique
La transition en douceur vers une économie faible en carbone est un enjeu majeur. Le changement climatique résulte d’une défaillance des marchés nécessite l’intervention des gouvernements pour la corriger. La compagnie souhaite donc interpeller les décideurs politiques pour soutenir un objectif de réduction des gaz à effet de serre à long terme crédible lors des prochaines négociations de la COP21 à Paris en Décembre 2015 et au delà.

4. Gestion active sur le risque climatique
Le Groupe a l’obligation de protéger et d'améliorer la valeur des actifs de ses clients. Agissant à titre de gestionnaire responsable, Aviva est extrêmement soucieux de l’engagement actionnarial qui se traduit notamment par l’exercice de son droit de vote lors des assemblées générales des sociétés dans lesquelles il investi. Aviva s’engage activement à pousser les entreprises dans lesquelles il est actionnaire à avoir une stratégie claire de lutte contre le changement climatique. Cela signifie réduire ou atténuer leur impact carbone, arbitrer leurs dépenses en capital et développer un lobbying responsable en ligne avec une économie faible en carbone.

5. Désinvestir si nécessaire
Le Groupe se désinvestira des entreprises à très forte intensité en carbone dont il considère qu’elles ne font pas suffisamment de progrès vers les objectifs d'engagement fixés. Cette décision ne sera évidemment pas prise à la légère et seulement dans les cas où il croit que le désinvestissement est une réponse équilibrée et proportionnée.


Les principaux enseignements du rapport en anglais
« The cost of inaction : recognising the value at risk from climate change »


  • Value at risk to manageable assets from climate change calculated in this report is US$4.2trn, in present value terms.
  • The tail risks are more extreme; 6°C of warming could lead to a present value loss worth US$13.8trn, using private-sector discount rates.
  • From the public-sector perspective, 6°C of warming represents present value losses worth US$43trn—30% of the entire stock of the world’s manageable assets.
  • Impacts on future assets will come not merely through direct, physical harms but also from weaker growth and lower asset returns across the board. The interconnected nature of the problem will reduce returns, even on investments unharmed by physical damage.
  • Although direct damage will be more localised, indirect impacts will affect the entire global economy; accordingly, asset managers will face significant challenges diversifying out of assets affected by climate change. Institutional investors need to assess their climate-related risks and take steps to mitigate them; very few have begun to do this.
  • Regulation has largely failed to confront the risks associated with climate change borne by long-term institutional investors. To enable meaningful risk analyses, public companies should be required to disclose their emissions in a standardised and comparable form.
  • Carbon pricing is crucial to addressing climate change. Government inaction with respect to this market failure neglects an issue of systemic risk and global importance.


Contacts presse :
Thibault de Saint Simon – 01 76 62 67 88 – Courriel : thibault_desaintsimon@aviva.fr
Karim Mokrane – 01 76 62 76 85 – Courriel : karim_mokrane@aviva.fr

A propos du Groupe Aviva
Aviva propose de l'assurance-vie, de l'assurance dommage et santé et la gestion d'actifs à 34 millions de clients, répartis dans 16 pays à travers le monde
Aviva PLC est cotée à la Bourse de Londres et nous sommes un membre de l'indice FTSE100.
Aviva Investors, fournit des services de gestion d'actifs à la fois à Aviva et à des clients externes, et gère actuellement plus de 245 milliards £ d'actifs.
Suivez-nous l’actualité du Groupe Aviva sur @AvivaPLC et en France sur @AvivaFrance


  • PARTAGEZ SUR
Sur le même sujet
  • Jeudi 20 avril 2017
    Baromètre du Moral des Entrepreneurs de l’Economie Sociale et Solidaire[1] : les entrepreneurs sociaux ont le moral au beau fixe bien que le financement de leur activité reste leur préoccupation principale [lire le communiqué]
  • Mardi 4 avril 2017
    Aviva France accompagne sur 1001PACT.com les particuliers et professionnels dans leur volonté d’investir dans des projets à impact social et environnemental [lire le communiqué]
  • Mercredi 22 mars 2017
    Eurofil confirme son engagement environnemental et installe des ruches sur son toit à Mont-Saint-Aignan [lire le communiqué]
  • Jeudi 9 février 2017
    Aviva France vend sa participation dans sa joint venture avec Crédit du Nord [lire le communiqué]
  • Mardi 31 janvier 2017
    Aviva France partenaire de la Philharmonie de Paris et du projet « Démos » : 85 000 euros pour favoriser l’accès des jeunes à la pratique musicale [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués