Vendredi 17 novembre 2017 tagMarketing, digital et innovation, tagProduits & services, tagStratégie – Organisation – Transformation

Baromètre des Entrepreneurs Odoxa / Aviva : 59 % des entrepreneurs ont confiance en l’avenir de leur situation économique !

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

L’assureur Aviva, acteur majeur de l'assurance en France, publie les résultats de la 4ème édition de son Baromètre annuel des Entrepreneurs , réalisé auprès de Français et d’entrepreneurs, qui met en lumière un retournement de tendance concernant leur moral économique : les entrepreneurs ont enfin confiance en l’avenir de leur situation économique : 59% sont confiants, soit une hausse de 21 points par rapport à 2016… Une première dans l’histoire du baromètre !

·      Près d’1/3 des Français (+4 points) ont désormais envie d’entreprendre, une réalité prégnante chez les moins de 25 ans, 67 % étant concernés (+10 points).  

·      Plus de 60% des entrepreneurs considèrent la réforme du Code du travail comme une bonne réforme, favorable à la compétitivité et à l’emploi, même si encore trop peu d’entre eux (12 %) envisagent de recruter des salariés qu’ils n’auraient pas recrutés sans cette réforme.

·     Ils sont en revanche plus mitigés quant au plan pour l’investissement et la croissance : ils plébiscitent la baisse de l’IS à 25 % (ils sont 87 % à y être favorables) et la transformation du CICE en allègement de cotisations patronales (73% favorables), mais sont plus réservés quant au prélèvement forfaitaire unique sur les revenus du capital et sur la transformation de l’ISF en Impôt sur la Fortune Immobilière.



Bruno de Seguins, Directeur du Marché des Professionnels et de la Distribution chez Aviva France, commente
 : « Les résultats de ce baromètre sont très éclairants sur l'état d'esprit des entrepreneurs et de ceux qui souhaitent le devenir. Trois points forts semblent se dégager de ce nouveau baromètre. Tout d’abord, leur confiance en l'avenir se renforce et c'est primordial. Ensuite, ils font part de leur besoin de simplification du cadre réglementaire dans lequel ils évoluent, un marqueur que nous observons chaque jour à leur côté, sur le terrain avec nos agents généraux. Enfin, le troisième point est l’importance pour eux d’être bien entourés au quotidien. Les entrepreneurs souhaitent être accompagnés et veulent pouvoir progresser dans un cadre sécurisé. Des enjeux au cœur de notre démarche et de notre métier d’assureur ! ».

Entrepreneurs, la confiance revient ! 

La roue tourne : après plusieurs années successives de moral en berne, il semble que l’élection du nouveau Président de la République joue sur le moral des Français et des entrepreneurs. Ainsi, alors qu’ils n’étaient que 38% à être confiants sur leur situation économique en 2016, les entrepreneurs sont désormais 59% à l’être en 2017. Par ailleurs, 28 % des Français ont envie de créer ou de reprendre une entreprise dans les années à venir, un chiffre en hausse de 4 points en un an. Un constat encore plus avéré pour les 18-24 ans, qui sont 67 % (+10 points) à se projeter dans l’aventure entrepreneuriale.




Parmi les activités qui ont la cote auprès des entrepreneurs potentiels : les services (39 %), le commerce (27 %) et enfin l’industrie/BTP (11 %). Leurs motivations ? Exercer un métier qui les passionne (23 %), mais aussi être indépendants (19 %) et pouvoir concrétiser une idée en laquelle ils croient (14 %).

Alors que la principale préoccupation de près d’1 entrepreneur sur 2 est de pouvoir maintenir voire accroître son chiffre d’affaires, les entrepreneurs potentiels ont conscience d’une chose : pour réussir, ils doivent être bien entourés ! Pour cela, les entrepreneurs plébiscitent les experts-comptables (92%) nécessaires à la bonne marche de leur projet, suivis d’un bon banquier (86%) et d’un bon assureur (74%).


La Loi Travail : un véritable engouement de la part des entrepreneurs, même si les prévisions d’embauches restent en berne


Pour 65 % des entrepreneurs, la réforme du code du travail est une bonne réforme, qui permettra à la fois d’augmenter la compétitivité de la France (64 %) et de favoriser l’emploi (60 %),
un chiffre bien au-dessus de la perception des Français dans leur ensemble. En effet, 53 % jugent cette réforme mauvaise, selon eux elle ne pourra pas augmenter la compétitivité du pays (51 %) ni favoriser l’emploi (55 %).

Dans le détail, 5 des 6 mesures testées dans l’enquête trouvent l’approbation des entrepreneurs et des Français : le droit au télétravail, la possibilité d’organiser des référendums d’entreprises, la possibilité au sein des petites entreprises d’accords avec des représentants du personnel sans passer par des syndicats, l’élargissement du CDI de projet à d’autres secteurs que le bâtiment, et une meilleure importance donnée aux accords avec syndicats et branches par rapport aux accords nationaux.

Cependant, en bonne dernière, la réforme concernant le plafonnement des indemnités prud’homales ne fait pas l’unanimité : 58 % des Français sont contre, et c’est la réforme qui suscite le moins d’enthousiasme auprès des entrepreneurs. Seulement 59 % des entrepreneurs y sont favorables, loin derrière – d’au moins 10 points - les autres propositions de réformes





Concernant les prévisions de recrutement, si 60 % des entrepreneurs pensent que la réforme favorisera l’emploi, ils sont peu nombreux à envisager eux-mêmes de recruter au sein de leur propre entreprise.
Seuls 12 % prévoient ainsi de recruter des salariés qu’ils n’auraient pas recrutés sans cette réforme. 62 % rêvent même d’une entreprise « qui reste à taille humaine et n’embauche pas de nombreux salariés », et 45 % pensent que ce qui les inciterait le plus à embaucher serait en premier lieu un allègement des charges patronales.



Le plan pour l’investissement et la croissance des entreprises: un accueil plus mitigé


Sur les 4 principales mesures annoncées :

  • 2 trouvent un écho favorable : la baisse de l’impôt sur les sociétés pour 69 % des Français et 87 % des entrepreneurs ; et la transformation du CICE en allègement de cotisations patronales pour 60 % des Français et 73 % des entrepreneurs.
  • 2 mesures sont perçues plus défavorablement : l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique de 30 % sur les revenus du capital est perçue comme inefficace par 56 % des Français et 53 % des entrepreneurs ou futurs entrepreneurs. L’accueil est encore plus mitigé s’agissant de la transformation de l’ISF en Impôt sur la Fortune Immobilière : 65 % des Français et plus de 60 % des entrepreneurs et futurs entrepreneurs jugent la mesure particulièrement inefficace pour encourager l’investissement et la croissance.

Retrouvez les résultats complets de l'étude  ici .


Méthodologie et échantillon

Enquête Odoxa réalisée par Internet auprès de :

  • 992 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, les 11 et 12 octobre 2017.
  • 446 entrepreneurs potentiels (personnes ayant envie d’entreprendre ou de reprendre une entreprise) issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans, les 11-12 et 18-19 octobre 2017.
  • 305 chefs d’entreprise (créateurs ou repreneurs) du 16 au 18 octobre 2017.




Contacts presse

Aviva
Karim Mokrane – 01 76 62 76 85 – Courriel : karim_mokrane@aviva.fr
Giselle Franco – 01 76 62 84 72  – Courriel : giselle.franco@aviva.com

Enderby
Damien Piganiol – 01 83 64 71 77 – Courriel : dpi@enderby.eu
Marie Grillet – 01 83 64 71 81 – Courriel : mgr@enderby.eu

 

 

 

A propos d’Aviva France :

Avec plus de 180 ans d’expérience en France, Aviva France, filiale de l'un des premiers assureurs vie et dommages en Europe, offre une gamme complète de produits à 3 millions de clients, particuliers, artisans commerçants, professions libérales et petites et moyennes entreprises. La compagnie se distingue par un modèle solide et rentable de multidistribution (agents généraux, courtiers, conseillers vie, conseillers en gestion de patrimoine UFF et assurance en direct). Aviva France compte également des partenaires tels que l’AFER, première association d’épargnants de France, le Groupe Crédit du Nord. Aviva France emploie directement plus de 4300 collaborateurs. Pour plus d’information sur Aviva France, consulter http://presse.aviva.fr/ et sur Twitter : @AvivaFrance


  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Sur le même sujet
  • Vendredi 24 novembre 2017
    Naissance, adoption : Aviva France première entreprise en France à proposer 10 semaines de congés de parentalité à ses salarié.e.s [lire le communiqué]
  • Mardi 31 octobre 2017
    Aviva France nomme 2 nouveaux Directeurs Généraux Délégués [lire le communiqué]
  • Jeudi 26 octobre 2017
    Transformation des locaux d’Aviva France par JLL : un projet collectif pour une réussite partagée [lire le communiqué]
  • Jeudi 21 septembre 2017
    Aviva France lance un nouvel outil digital de diagnostic à destination des professionnels [lire le communiqué]
  • Jeudi 24 août 2017
    Retour de la campagne « Le jour où j’ai trouvé l’idée » : Aviva poursuit sa conquête des Pros ! [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués